Usine du futur : Renault Trucks teste la « réalité mixte » pour ses moteurs !

renaultrucks BD

   Dans le berceau historique du constructeur à Lyon, sera expérimenté dès janvier 2018, un nouveau procédé de contrôle qualitatif des moteurs ! En partenariat avec le groupe Immersion, spécialiste européen de la réalité virtuelle, Renault Trucks utilisera un nouveau mode opératoire plus rapide intégrant cette innovation technologique.

Fini le temps de l’usage de fiches d’instruction sur support papier, voici l’hologramme développé par un casque ! Le technicien aura une projection « in situ » du processus à mener en regardant le moteur à certifier et bénéficiera d’une vision des objets de synthèse (éléments du moteur) dans un environnement réel de travail. Cette réalité dite mixte se veut plus fiable et plus performante. En effet chacun des éléments du moteur digitalisés et superposés au moteur réel permet de choisir les actions à mener et à valider toutes les étapes du processus de contrôle !

Grâce à ces lunettes et à l’interface de réalité mixte, l’opérateur recevra dans son champ de vision des instructions d’aide à la décision, qui le guideront dans les opérations de contrôle les plus complexes.

« Concrètement, l’opérateur en charge du contrôle qualité sera équipé d’un casque Microsoft HoloLens, dans lequel seront intégrées toutes les pièces numérisées du moteur », explique Bertrand Félix, à l’initiative de ce projet chez Renault Trucks. « Grâce à ces lunettes et à l’interface de réalité mixte, l’opérateur recevra dans son champ de vision des instructions d’aide à la décision, qui le guideront dans les opérations de contrôle les plus complexes. » Une équipe de 20 personnes va mener cette expérimentation avec l’esprit d’intervention d’une start-up devant explorer des processus de production innovants.

Renault Trucks voit dans cette technologie de « fusion du réel et du virtuel », au-delà de la performance des opérations de contrôle, l’amorce d’une usine du futur : « d’autres applications pourront être envisagées, telles que l’aide à l’assemblage ou encore l’aide à la réparation. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *