Urbanisme : lancement de la ZAC de la Saulaie

Folia_Oullins_Saulaie_Perspective BD

   L’entrée sud du cœur de la Métropole lyonnaise, le long de la rive droite du Rhône, va faire l’objet d’un nouvel aménagement avec la ZAC de la Saulaie, située sur les villes d’Oullins et la Mulatière.

Cette opération rentre désormais dans sa phase opérationnelle. En effet, la consultation d’aménageurs pour la réalisation de la ZAC a été adoptée au conseil de la Métropole de Lyon du 27 avril. Elle couvre 17 hectares mais elle s’inscrit dans un périmètre d’intervention urbaine plus vaste de près de 40 hectares.

Consciente de l’intérêt stratégique du site, la métropole avait acquis en 2007, 20 hectares de friches auprès de la SNCF et créé en 2013 le pôle multimodal de la Saulaie

Ce quartier de la Saulaie, va voir une forte évolution urbaine importante dans les prochaines années en raison de la reconversion des anciennes friches de la SNCF. Il assurera une véritable liaison urbaine avec le centre-ville animé d’Oullins.

Consciente de l’intérêt stratégique du site, la métropole avait acquis en 2007, 20 hectares de friches auprès de la SNCF et créé en 2013 le pôle multimodal de la Saulaie, comprenant une nouvelle halte ferroviaire, l’arrivée de la ligne B du métro, une gare de bus et un parking relais de 410 places. Son positionnement est jugé stratégique par la collectivité métropolitaine pour réaliser « un projet urbain complémentaire avec les territoires voisins tels que la Vallée de la chimie, le biodistrict de Gerland ou le secteur des hôpitaux sud. »

Le quartier de la Saulaie, longé par l’axe A6/A7 récemment déclassé, est directement concerné par le projet de requalification de cette voie autoroutière. « En lien avec l’arrivée du pôle multimodal et la requalification prochaine en boulevard urbain de l’A6-A7, sa mutation est un projet urbain majeur pour notre territoire et pour les habitants d’Oullins. Un territoire qui a d’ores et déjà beaucoup évolué avec l’arrivée du métro en 2013 » souligne David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon.

Avec l’accès au Rhône et à la rivière de l’Yzeron aux berges requalifiées par le projet et la reconstitution de continuités urbaines, une transformation en profondeur va changer ce secteur urbain « oublié » entre l’autoroute et les friches industrielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *