Rénovation du Musée des Tissus : lancement d’une campagne de « crowdfunding » !

Photo © Musée des Tissus Pierre Verrier
Photo © Musée des Tissus Pierre Verrier

   Le dossier de sauvetage du musée des Tissus et le musée des Arts décoratifs de Lyon est délicat car il a vu un étonnant « bras de fer » entre la Région et la Ville de Lyon.

La CCI Métropole a fait le choix du plan proposé par les services de Laurent Wauquiez avec préservation du site. Désormais il y a lieu de mener les travaux nécessaires pour assurer « la renaissance programmée » de ce patrimoine lyonnais de renommée mondiale. Les partenaires engagés dans ce challenge (Région, CCI métropolitaine et le syndicat professionnel de la filière textile Unitex) ont décidé de lancer une campagne de financement participatif !

Rappelant le soutien de l’Etat dans ce projet de rénovation, ils soulignent les priorités de leur initiative : la restauration complète des deux hôtels particuliers, la modernisation et l’extension des espaces destinés à la préservation et à la présentation des œuvres. Et de préciser : « l’ensemble des espaces revisités permettra de mieux accueillir le public grâce à la création de lieux de vie, avec notamment un restaurant, une boutique agrandie disposant de ses propres marques d’excellence, de salons et d’un amphithéâtre. »

Le coût total est estimé à 30 millions d’euros. Les financements de l’Etat, de la région Auvergne-Rhône-Alpes et de la CCI Lyon Métropole seront orientés sur les dimensions immobilières et architecturales. L’opération de financement participatif vise à créer une démarche collective du grand public et des entreprises. Cette campagne d’une durée de 45 jours s’effectue sur la plateforme dartagnans.fr. Elle permettra aux musées des tissus et des arts décoratifs de financer « des projets visant à transformer le musée en un univers connecté, digital, vivant et hybride, attrayant pour le plus grand nombre. »

Un dispositif de visite en réalité augmentée (3D), l’installation de tables connectées avec projection murale, de bornes interactives, de bornes didactiques et d’écrans digitaux « afin de proposer aux visiteurs un parcours sensoriel virtuel et personnalisable » sont envisagés selon la réussite de cette campagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *