Médecine génomique/AURAGEN porte les ambitions régionales

auragen mag BD

   Le gouvernement a retenu deux projets dans le cadre du plan France Génomique 2025, dont celui présenté par les acteurs lyonnais et régionaux baptisé AURAGEN (Auvergne Rhône-Alpes Génomique).

Ce projet pilote permettra une prise en charge diagnostique et thérapeutique plus personnalisée grâce au séquençage de génomes individuels.

AURAGEN est le fruit d’un large partenariat associant un groupement de coopération sanitaire (GCS AURAGEN) comprenant les 4 CHU de la grande région (Clermont-Ferrand, Grenoble Alpes, Hospices Civils de Lyon, Saint-Etienne), les 2 Centres de lutte contre le cancer (Jean Perrin (Clermont-Ferrand) et Léon Bérard (Lyon)), et l’Institut de Cancérologie de la Loire Lucien-Neuwirth. A cet ensemble, s’ajoutent plusieurs grandes universités régionales (Claude Bernard Lyon 1, Grenoble-Alpes, Jean Monnet Saint-Etienne, Clermont Auvergne), l’Ecole des Mines de Saint-Etienne, la Fondation Synergie Lyon Cancer et un partenaire industriel, le laboratoire Eurofins Biomnis, (leader européen en biologie médicale).

David Kimelfeld, nouveau Président de la Métropole de Lyon, a tenu à saluer l’action des professeurs Jean-Yves Blay, Directeur du Centre Léon Bérard, et Damien Sanlaville, Directeur du Site intégré de recherche sur le cancer de Lyon, ainsi que l’ensemble des partenaires investis dans le projet. Le premier effet de cette sélection dans le plan France Génomique est la création sur le site de l’Hôpital Edouard Herriot de Lyon d’une plateforme de séquençage à haut débit. Elle permettra de séquencer et d’interpréter des milliers de génomes individuels pour établir les diagnostics et les traitements personnalisés des patients atteints de cancers ou de pathologies dites rares.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *