Lyon Turin : les partisans se mobilisent

Photo © RFF/ Latitude-Cartagène
Photo © RFF/ Latitude-Cartagène

   La FNAUT Auvergne-Rhône-Alpes (fédérations des associations des usagers des transports) appelle le gouvernement à poursuivre la réalisation de la ligne TGV Lyon Turin. Elle écarte les préconisations du rapport Duron en justifiant l’achèvement du projet, qualifié pour cela de « liaison stratégique ».

Et  d’affirmer : « le Lyon-Turin concerne un corridor international (trafics NS et EO, voyageurs et surtout fret). Il s’agit de reporter sur le rail un million de camions par an et d’importants trafics automobiles et aériens et de rééquilibrer l’économie européenne au bénéfice de l’Europe du sud (cf. le tunnel sous la Manche).

Cette démonstration est notamment suivie d’un rappel des engagements pris en septembre dernier lors du dernier conseil franco-italien entre le président Emmanuel Macron et le Premier ministre italien Paolo Gentiloni et des effets de cet éventuel abandon en termes de pénalités financières.

Elle demande une taxation du trafic poids lourds : « pour sécuriser le financement du Lyon-Turin et pour assurer son succès commercial en faisant payer au transport routier le coût de ses externalités

Enfin elle souhaite voir être précisé le tracé définitif de la ligne nouvelle d’accès au tunnel depuis Lyon et la mise en œuvre du report du fret routier sur le rail.

Fin mars s’est tenue à Lyon, une réunion comité de la Transalpine (association regroupant les acteurs économiques favorables à la réalisation du projet). Le thème de la sécurisation des financements a été également abordé. Il estime que le coût des travaux peut être divisé par deux en reprécisant le déroulement du chantier par deux phases d’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *