Les 10 ans de l’IFPEN/ Un acteur clé dans le développement de technologies bas carbone

art140
En 2003, IFP Energies nouvelles (IFPEN) regroupait sur son site de Lyon, à Solaize, l’ensemble de ses activités dans le domaine des procédés, et en particulier les moyens consacrés à la catalyse et aux technologies de séparation et d’analyse. Aujourd’hui, cette unité rassemble à Lyon 800 salariés dont 600 chercheurs, soit 50 % de ses effectifs R&D, et est reconnu comme un acteur rhônalpin, leader mondial de l’innovation en procédés et catalyseurs.

Le développement du site lyonnais a eu, depuis 10 ans, de nombreux impacts :

Une intégration au réseau lyonnais du domaine de la catalyse et des procédés a permis de conforter le bassin régional comme pôle mondial de la catalyse.

Une augmentation de ses capacités d’innovation. Il s’est engagé dans des projets structurants dans le domaine des procédés de production de biocarburants et de bioproduits. Le développement de nouvelles technologies issues de la recherche a permis à la société Axens, qui en assure l’industrialisation et la mise sur le marché, de se développer fortement depuis 10 ans ; ses effectifs ont doublé et la croissance moyenne de son chiffre d’affaires annuel est de 10 %.

Une participation active à la structuration des projets constitutifs du réseau d’innovation et de transfert de technologies rhônalpin. C’est ainsi qu’IFPEN a fortement contribué à la constitution des pôles de compétitivité Axelera et LUTB et soutenu le développement de l’Institut d’excellence Ideel ainsi que celui d’Axel’One, qui a vocation à devenir l’une des premières plates-formes européennes du domaine de la chimie et de l’énergie ll est désormais reconnu comme un acteur clé dans le développement de technologies bas carbone et l’émergence de nouvelles filières industrielles vertes, compétitives et durables qui permettront de réaliser la transition énergétique.

 

La rédaction