La saga de « Charlott’lingerie » se poursuit à l’international

: Les collections de « Charlott’lingerie » sont conçues par des stylistes de la maison lyonnaise
innorobo-exhibition-hall
Le tour des défilés de mode de « Charlott’lingerie » s’est achevé par un temps fort à l’amphithéâtre de la Cité internationale de Lyon devant une assistance de plusieurs milliers de personnes. La PDG Véronique Garnodier a animé cette soirée qui termine également sa campagne de recrutement de 1 000 conseillères commerciales.

Dans l’entretien accordé à Quartier d’affaires, Véronique Garnodier avait la voix fatiguée mais son discours témoignait de sa volonté à mener à bien l’essor de son entreprise. Elle vient de terminer sa campagne de recrutement car il s’agit de conserver cette dynamique d’initiatives qui fait la force de cette PME lyonnaise devenue aujourd’hui un leader national de la vente de lingerie féminine. L’imagination de Véronique Garnodier a toujours constitué son atout et elle sait la nécessité de mener à bien le développement de « Charlott’lingerie » à l’international notamment sur l’ensemble du continent européen.

Elle s’est dotée d’une équipe spécialisée pour aborder ces nouveaux marchés. Il est vrai qu’elle ambitionne une rapide croissance de son chiffre d’affaires pour les trois prochaines années, dégageant une rentabilité sans équivalent qui lui vaut les louanges des analystes financiers. Son développement suit l’essor de son service commercial fort de plus de 4 000 conseillères qui ont la charge d’animer 180 000 hôtesses assurant des réunions de démonstrations chez-elles.

Véronique Garnodier, PDG de Charlott’lingerie animant le défilé de mode

Véronique Garnodier, PDG de Charlott’lingerie animant le défilé de mode

Ce dispositif d’action commerciale, avec la dimension recherchée et la possibilité à chaque conseillère de présenter sur un site personnalisé les diverses collections conçues par l’entreprise sont devenues les clés de la réussite ; elles ont établi le renom de « Charlott’lingerie » et de sa saga entrepreneuriale.

Véronique Garnodier a repris l’esprit de la stratégie de vente à l’américaine basée sur la rencontre à domicile d’un groupe de clients potentiels. Elle fait le constat que le créneau de la lingerie féminine restait inoccupée. Alors elle n’hésite pas ! Lorsqu’elle commence son activité en 1994, elle est seule et n’a pas encore une équipe de stylistes pour concevoir ses modèles. Elle travaille dans sa cuisine, crée et teint de façon « artisanale ». Les premières années sont difficiles. Elle s’accroche et sait recruter des conseillères commerciales tout en dénichant des fournisseurs capables de lui permettre de tenir ses prix.

Aujourd’hui, l’entreprise qui emploie 35 personnes a du développer de nouvelles installations sur son site de Chaponost pour répondre aux besoins logistiques. Son chiffre d’affaires (2013) est de 32 millions d’euros. Elle compte plus de 2 millions de clientes dans l’Hexagone. Chaque jour son réseau commercial organise 400 rencontres et les commandes sont transmises via un réseau intranet car l’entreprise a compris l’impératif de la livraison rapide. Les commandes sont prises 7 jours sur 7 et une application a même été créée afin de toucher la clientèle féminine à tout instant pour présenter les nouvelles créations.

Désormais, la PME regarde hors de France pour mener à bien son développement en conservant le modèle qui a fait son succès.