Grands-Centres et Agglomérations : l’objectif d’affirmer Auvergne-Rhône-Alpes au sein de l’Europe !

Réseau_Villes-

   La Conférence du Réseau des Villes-Centres et des Grandes Agglomérations d’Auvergne-Rhône-Alpes, qui s’est tenue à Clermont-Ferrand la semaine dernière, a rassemblé les Maires et les Présidents d’agglomération des 9 grandes villes de la région Auvergne-Rhône-Alpes (Annecy, Bourg-en-Bresse, Chambéry, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Roanne, Saint-Etienne et Valence).

Entrer en dialogue avec la Région pour positionner Auvergne-Rhône-Alpes dans le concert des régions européennes les plus dynamiques.

L’objet de cette rencontre était de répondre à l’appel à contributions de la Région qui, par les dispositions de la loi NOTRe, a la charge de l’élaboration du Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalite des territoires (SRADDET), dont l’ambition est de planifier l’aménagement du territoire de l’espace régional. Le fait majeur de cette conférence se trouve dans l’affirmation par le réseau des villes de la volonté partagée « d’entrer en dialogue avec la Région pour positionner Auvergne-Rhône-Alpes dans le concert des régions européennes les plus dynamiques. »

Les principaux enjeux retenus dans la définition du Schéma régional d’aménagement nécessitent la mise en place d’un dialogue avec l’Etat pour établir les contrats d’action. Cette précision du Réseau des villes n’est pas aussi anodine qu’il y parait. Elle souligne la réserve des élus locaux à l’égard du gouvernement sur les questions budgétaires. Elle intervient après le Congrès de l’AMF (association des maires de France) où le Président de la République a voulu rassurer sur la méthode envisagée…

Les maires du réseau des villes-centres et grandes agglomérations régionales ont également décidé de « l’intensification des échanges » entre leurs collectivités et ont fait connaître qu’une prochaine conférence se tiendra à Roanne en mars prochain !

Repères/ Les objectifs retenus du schéma régional d’aménagement :

–       répondre aux défis de transition énergétique et écologique des territoires ;

 –      affirmer le rôle des grandes agglomérations d’Auvergne-Rhône-Alpes dans leur capacité à entrainer les territoires périurbains et ruraux de la région et à contribuer ainsi à l’équilibre du territoire régional ;

 –       renforcer l’accessibilité et favoriser une mobilité plus durable et plus performante entre – et à destination – des villes-centres et des grandes agglomérations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *