Grand Stade, la pose de la première pierre tarde…

Photo : Cabinet Desvigne

 

Comme le montre la photo communiquée par OL groupe, les travaux de terrassement du stade des Lumières  sont avancés, preuve de la détermination de Jean-Michel Aulas. Une incertitude de taille subsiste puisque la pose de la première pierre annoncée pour le mois de mai reste toujours non programmée. Un acte symbolique certes mais affirmant que l’opérateur Vinci lance la construction le montage financier étant assuré (1)… . C’est justement ce dernier point qui n’est pas solutionné. Le groupe d’une huitaine de banques n’a encore répondu malgré la participation d’OL groupe, de Vinci, des garanties apportées par le Département ! Aujourd’hui les recours menés par les opposants ont été rejetés à l’exception de la déclaration d’utilité publique pour le prolongement de la ligne de Tram T3. Les Banques attendaient de voir comment le dossier allait évoluer. Rien ne semble empêcher le déroulement du projet mais l’accord tarde. Aujourd’hui le projet de Grand Stade entre dans la période rouge du calendrier pour l’Euro 2016.

(1) Coût : 400 millions d’euros, financé à 50% par OL Groupe et le groupe Vinci (apport de 80 millions d’euros et par des emprunts bancaires..

 

La rédaction