Développement industriel : Biom’up va construire une nouvelle usine de production à Lyon-Saint-Priest

Biom'Up 021 copie BD

   En raison du développement rapide de ses activités, la société de biochirurgie Biom’up veut ouvrir en 2020 une deuxième unité de production qui emploiera 150 personnes. Créée en 2005, elle est spécialisée dans l’hémostase chirurgicale avec la recherche de dispositifs médicaux innovants à base de collagène.

L’annonce a été faite lors de la de David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon et du maire de Saint-Priest, Gilles Gascon lors d’une visite des actuelles installations de Biom’up (85 collaborateurs). Etienne Binant, Directeur général, a dévoilé le projet d’une deuxième unité de production opérationnelle dans deux ans.

Il a précisé le pourquoi de cette communication : « la création d’une nouvelle usine et de 150 emplois dans la région lyonnaise est une immense fierté pour Biom’up et pour moi-même. Depuis sa fondation, Biom’up bénéficie d’un soutien sans faille des acteurs locaux : pouvoirs publics, universités, investisseurs privés… A l’ère de la délocalisation, il nous a paru essentiel de rendre à la région ce qu’elle nous a offert. Plus que jamais, notre ambition internationale doit servir notre ancrage local. »

Biom’Up est un belle aventure industrielle lyonnaise, qui reflète la dynamique de la filière des biotechnologies et de la santé à Lyon, l’une des filières d’excellence de la Métropole de Lyon, avec les cleantechs et le numérique. David Kimelfeld

Cette dynamique d’action est reconnue, puisque l’entrée en bourse de la société sur Euronext en octobre 2017 avait été une réussite. Biom’up vient également de procéder à des levées de fonds le 14 février dernier, portant à 100 millions d’euros les montants apportés par des investisseurs en deux ans. Le fait marquant de sa reconnaissance scientifique, lui permettant des ambitions de forte croissance, est le feu vert donné en décembre dernier (avec 7 mois d’avance, souligne la société) de l’autorité de contrôle américaine (FDA), lui permettant de commercialiser son produit phare, Hemoblast™ Bellows aux USA. Biom’up espère prendre 15% du marché américain.

« Biom’Up est un belle aventure industrielle lyonnaise, qui reflète la dynamique de la filière des biotechnologies et de la santé à Lyon, l’une des filières d’excellence de la Métropole de Lyon, avec les cleantechs et le numérique », a répondu David Kimelfeld. Il a replacé cette future création industrielle dans le contexte de forte attractivité de la métropole lyonnaise dans le domaine des sciences de la vie, mise en exergue par les résultats de l’Aderly pour la filière : « en 2017, 13 nouvelles sociétés ont été implantées sur le secteur des sciences de la vie ». La Métropole de Lyon trouve dans cette création industrielle une nouvelle justification de sa priorité d’action voulant faire de ce territoire celui d’une métropole « fabricante » : « il ne faut pas oublier l’importance des activités industrielles en termes de création d’emplois de production et de services. Y compris dans les biotechs ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *