Collectif pour l’A45 Lyon-Saint-Etienne : durcissement du monde économique

autoroute BD

   La nouvelle donne politique nationale risque de peser sur le devenir du projet de doublement de l’actuelle voie rapide reliant Lyon à Saint-Etienne. Ce projet, véritable arlésienne des gouvernements depuis plus de 25 ans, a pris une nouvelle dimension car les parties concernées se radicalisent alors que Matignon reste pour l’instant muet !

En effet, les opposants à l’A 45 viennent de créer un collectif pour protéger les territoires pouvant être traversés par la future autoroute.

C’est au tour des responsables du monde économique régional de faire de même pour demander le lancement du chantier. Le Conseil d’Etat a rendu en juin dernier un avis favorable au décret ministériel de mise en œuvre des travaux. Depuis, malgré une lettre adressée au Président de la République début juillet, les responsables économiques (CCI, CPME, MEDEF) n’ont reçu aucune indication sur l’évolution du dossier.

Aussi, ils durcissent le ton avec la création de ce collectif dont l’objectif est de mobiliser très largement, au-delà des CCI, des syndicats patronaux et des branches professionnelles, les entreprises elles-mêmes : « les représentants des entreprises et du monde économique sont plus que jamais déterminés à faire pression sur les décideurs politiques au plus haut niveau pour les amener à agir vite, alors que la procédure est lancée depuis près de 25 ans et que la déclaration d’utilité publique est signée depuis près de 10 ans. Toutes les étapes légales ont été respectées, les financements sont aujourd’hui assurés, le premier coup de pioche doit être donné au plus vite pour que cette nouvelle infrastructure ouvre en 2022, comme prévu ». Ils tiennent à voir la Ministre des Transports procéder à la signature du contrat avec Vinci, le concessionnaire choisi pour réaliser l’A45.

Ce dossier risque de prendre une dimension politique car il faut rappeler que le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau (LR) réclame cette réalisation pour relancer le développement du bassin économique de la métropole stéphanoise et que Laurent Wauquiez, Président de la région a fait voter depuis plusieurs mois, une enveloppe budgétaire de 131M€ pour cette réalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *