Aéroport de Lyon : La CCI veut une privatisation bénéfique pour Lyon et sa région

©  O. Chassignole /Aéroports de Lyon
© O. Chassignole /Aéroports de Lyon
   Le Président de la CCI de Lyon, Emmanuel Imberton,  s’est fortement impliqué  dans le dossier de la privatisation de l’aéroport Saint-Exupéry. La vigilance est de rigueur pour favoriser l’arrivée d’un nouvel actionnaire soucieux du développement économique de la région.

La CCI de Lyon ne désarme pas sur la question du désengagement de l’Etat du capital de l’aéroport Saint-Exupéry. Il n’est plus question pour elle de chercher à acquérir les 11% des parts manquantes afin d’avoir une majorité « régionale » avec le soutien des collectivités territoriales. L’Etat ne morcellera pas sa participation de 60% ; il s’agit donc de peser sur les négociations de cette privatisation afin de voir arriver un repreneur ayant « une vision commune du développement de l’aéroport » afin de conforter la vie économique régionale.

Invité par l’association France Unie, Emmanuel Imberton a défendu, devant les responsables économiques présents, la nécessité d’avoir un aéroport international correspondant au rang de la région dans le classement des territoires européens : « Saint-Exupéry se classe au 47ème rang européen pour l’importance du trafic passagers alors que Rhône-Alpes arrive à la 7ème place des régions d’Europe. Il faut corriger ce déséquilibre. » Alors la CCI, forte de ses 25% du capital, veut agir pour voir retenu un repreneur soucieux d’élargir la capacité d’accueil des liaisons internationales. Le président de l’instance consulaire n’écarte personne et espère que cette position sera comprise par Air France, jugée soucieuse de conforter son hub de Roissy. Telle est la donne avant que ne s’engagent les discussions entre l’Etat et les parties intéressées.

Emmanuel Imberton s’est félicité de voir plusieurs projets d’ouvertures de lignes internationales avancer comme une liaison « Lyon-Montréal ». Une délégation du Grand Lyon et de la CCI s’est rendue à Shanghai ce mois de juin pour discuter notamment des modalités d’une liaison directe « Lyon-Shanghai ». Une autre est à l’étude avec la Russie.

Y.E.

Cargoport / © Jean-François Marin

Cargoport / © Jean-François Marin

XL Airways ouvre la ligne Lyon-La Réunion 

Seul transporteur à offrir toute l’année des vols vers l’océan Indien au départ d’aéroports non franciliens, XL Airways a inauguré le mercredi 3 juin sa ligne directe entre Lyon et Saint-Denis de La Réunion.  Un vol hebdomadaire est proposé chaque mercredi jusqu’au 26 août. La liaison sera à nouveau en activité à partir du 3 décembre pour accompagner la saison hiver. Les vols sont effectués en Airbus A330-200 configurés pour accueillir 364 passagers. La compagnie aérienne XL Airways France est basée à Roissy et transporte chaque année plus d’un millions de voyageurs.  Au départ de Paris, elle dessert en long-courrier la République dominicaine, les Antilles, les Etats-Unis, le Mexique et l’océan Indien, également desservi depuis Marseille. La compagnie effectue par ailleurs des vols moyen-courrier réguliers et affrétés vers l’ensemble du bassin méditerranéen au départ de Lille.